Calcul d’un escalier droit

{{ thankYouPage.title }} {{ thankYouPage.description }}
{{ thankYouPage.order_title }} {{ getOrder.orderId }}
Deux colonnes
Verticale
Horizontale
Calcul escalier droit
Nom Total
"{{getWooProductName}}" a bien été ajouté a votre panier

Calcul des dimensions de l’escalier

Tableau récapitulatif des formules utilisées pour le calcul des dimensions d’un escalier droit

Dimensions à calculer Formules
Nombre de marches  Nombre de marches = Hauteur de l’escalier / Hauteur de marche
Pas de foulé Pas = (2 x hauteur de marche) + giron
Angle par rapport à l’horizontal Angle = arctan (hauteur de marche / giron)
Reculement de l’escalier Reculement = nombre de marches x giron.
  • Hauteur de l’escalier : c’est la hauteur mesurée du sol au plancher du dessus, épaisseur de dalle comprise. Elle dépend des niveaux que l’escalier relie.
  • Trémie : l’ouverture rectangulaire ou le vide dans un plancher ou une dalle à partir duquel l’escalier s’élève ou descend. La trémie est la zone où l’escalier est encastré, et elle est essentielle pour permettre la circulation entre les différents niveaux d’un bâtiment.
  • Giron : le giron est la largeur de la marche, mesurée de la face avant d’une marche à la face avant de la marche suivante. La norme courante pour le giron est d’environ 24 à 35 cm.
  • Hauteur des marches : la hauteur de chaque marche doit être uniforme pour assurer un confort de montée. La norme recommandée pour la hauteur d’une marche est généralement entre 15 et 20 cm.
  • Pas de foulée : la distance horizontale que vous parcourez à chaque marche. Il est calculé à partir de la formule de blondel : Pas = (2 x hauteur de marche) + giron. Le résultat devra être compris entre 57 et 64 cm pour confirmer le bon choix des dimensions du giron et de la hauteur de marche.
  • Nombre de marche : pour déterminer le nombre de marches et leur hauteur, utiliser la formule suivante : Nombre de marches = Hauteur totale de l’escalier / Hauteur de la marche. Arrondir le résultat à l’entier supérieur pour obtenir un résultat pratique. Celle-ci devra être comprise en 15 et 19 marches.
  • Angle de l’escalier : c’est l’angle mesuré par rapport à l’horizontale, c’est-à-dire la ligne de sol. Le calcul est donné par : Angle de l’escalier = arctan (hauteur de marche / giron). Le résultat est idéalement compris entre 25° et 42° (essayer de se rapprocher des 32° pour un confort maximal).
  • Reculement (R) : fait référence à la distance horizontale entre la nez-de-marche (l’avant de la marche) de la marche supérieure et le mur ou l’obstacle situé derrière l’escalier. Vous l’obtiendrez le reculement maximal en mesurant la distance disponible au sol. Pour calculer la valeur exacte du reculement selon les dimensions choisis faîtes : Reculement = nombre de marches x giron.

Exemple

Escalier droit rez-de-chaussé

Prenons l’exemple de la conception d’un escalier droit qui relie le rez-de-chaussée au premier étage d’une maison. 

Dimensions

  • Hauteur de l’escalier : 3 m (300 cm)
  • Reculement maximal :  5m (500 cm)

Calcul du pas de foulée

Pour un giron d’une valeur standard de 25 cm et une hauteur de marche standard de 18 cm. On a pas de foulée = (2 x hauteur de marche) + giron
Pas de foulée = (2 x 18 cm) + 25 cm = 61 cm.
Cette valeur est bien comprise entre 57 et 64 cm.

Calcul du nombre de marches 

Pour assurer le confort de montée, nous allons choisir une hauteur de marche standard de 18 cm.
Nombre de marches = Hauteur de l’escalier / hauteur de marche
Nombre de marches = 300 cm / 18 cm ≈ 16.67.
Soit 17 marches pour cette configuration.

Calcul de l’angle de l’escalier

Angle escalier = arctan (hauteur de marche / giron)
Angle escalier = arctan (18 /25) ≈ 35.75°.

Calcul du reculement

Reculement = nombre de marches x giron
Reculement = 18 x 25cm = 450 cm
Toutes les dimensions obtenues rentrent dans les fourchettes de valeurs standards. Nos choix de dimensions du début peuvent donc être conservés.

Contre-exemple illustratif

Supposons que pour une maison avec la même configuration (3 m de hauteur et recul maximal de 5 m), nous optons pour un giron de 29 cm et une hauteur de marche de 18cm pour la construction d’un escalier droit. Nous obtenons :

  • Pas de foulée = (2 x 18 cm) + 29 cm = 65 cm. (supérieur à la valeur maximale acceptée qui est de 64 cm) ;
  • Reculement = 18 x 29cm = 522 cm (supérieur au recul maximal disponible qui est de 500 cm).

Dans ce cas, il faudrait reconsidérer les valeurs du giron et de la hauteur des marches pour obtenir des dimensions rentrant dans les normes de construction pour ce type d’escalier. 

Conseils

  • Respecter les normes de construction : avant de commencer le calcul, s’assurer de comprendre et de respecter les normes de construction locales et nationales. Les normes spécifiques aux escaliers peuvent varier d’une région à l’autre, il est donc essentiel de se conformer aux exigences en vigueur.
  • Mesurer avec précision : utiliser des outils de mesure fiables et s’assurer de prendre des mesures exactes de la hauteur sol à sol et de la largeur disponible pour l’escalier (reculement maximal).
  • Connaître les dimensions standards : se familiariser avec les dimensions standards pour les hauteurs de marche, les largeurs de marche (giron), et les pas de l’escalier. Cela vous aidera à concevoir un escalier confortable et conforme aux normes.
  • Privilégier la sécurité : la sécurité des utilisateurs est primordiale. Éviter les marches trop hautes ou trop étroites, ce qui pourrait entraîner des chutes. Opter pour des dimensions plus larges et des hauteurs de marche dans la plage recommandée.
  • Prendre en compte l’esthétique : outre la sécurité, l’esthétique de l’escalier est importante. L’angle de l’escalier par rapport à l’horizontale (l’inclinaison) influence son apparence. 
  • Créer des plans détaillés : pour faciliter la construction, créer des plans détaillés de l’escalier, y compris les dimensions exactes de chaque marche, l’emplacement des limons, des différentes vues et les détails structurels.
  • Faire des ajustements si nécessaires : parfois, des contraintes spatiales ou des préférences esthétiques spécifiques peuvent nécessiter des ajustements par rapport aux dimensions standards. Dans ce cas, s’assurer que ces modifications respectent toujours les normes de sécurité.
  • Faire appel à un professionnel : si votre projet est assez complexe, il serait judicieux de faire appel à un professionnel du bâtiment, tel qu’un architecte ou un ingénieur, pour garantir la qualité et la sûreté de votre escalier.

Demande de devis

Retour en haut